La Garde reine du conservatisme budgétaire ?

Qu’est-ce qu’un budget conservateur ? C’est un budget qui maintient coûte que coûte le statu-quo. Le statu-quo est une façon de penser, un biais cognitif* qui, dans le cadre de la gestion d’une ville, peut s’avérer dangereux. S’arc-bouter sur l’autofinancement et refuser dogmatiquement l’emprunt n’est pas, à notre sens, une bonne solution. D’après M. Cyril Amarit, comptable de métier, le meilleur compromis est de mixer les deux. À l’occasion du conseil municipal du 28 novembre 2022, M. Cyril Amarit s’exprimait à ce sujet.

Continuer la lecture de « La Garde reine du conservatisme budgétaire ? »

Gratter le vernis républicain pour voir la vraie nature du pouvoir

Le droit d’expression de l’opposition est un chapitre important du règlement intérieur d’une commune. Il assure, dans le cadre d’une démocratie fonctionnelle, à toutes les opinions politiques la possibilité d’exister dans l’espace public. En 2020, la majorité des voix exprimées l’ont été pour les oppositions. Pourtant à La Garde, il ne faut pas gratter longtemps pour enlever le vernis républicain et voir la vraie nature du pouvoir qui s’exerce sur nous. La majorité municipale a adopté à l’unanimité un règlement intérieur illégal et liberticide. À l’occasion du vote du règlement intérieur, voici l’intervention d’Olivier Charlois.

Quand la municipalité cherche à invisibiliser l’opposition

Seul les actes engagent et derrière les apparences, la réalité. Alors que la majorité des voix exprimés en 2020 l’ont été pour les oppositions, la municipalité actuelle tente maladroitement d’invisibiliser les élus d’opposition en ne les invitant jamais aux manifestations. À l’occasion du vote sur l’adoption du règlement intérieur de la municipalité, Mme Julia Peironet-Bremond est intervenue. Voici son intervention :

Une fois de plus Jean-Louis MASSON, actuel Maire de La Garde renie ses engagements

L’élection du nouveau président du conseil départemental du var peut nous laisser un goût amer, au moins pour deux raisons :

Tout d’abord, une fois de plus notre département s’est illustré par une condamnation en justice d’un de ses représentants, j’aurais préféré que ce soit par ses résultats et sa politique en direction des plus fragiles, comme cela est de sa compétence.

Ensuite, je constate qu’une fois de plus Jean-Louis MASSON, actuel Maire de La Garde renie ses engagements pris devant les Gardéens lors des dernières élections municipales. La loi sur le non-cumul des mandats lui impose en effet d’adonner son poste de Maire. Il n’était pas s’en l’ignorer…

Continuer la lecture de « Une fois de plus Jean-Louis MASSON, actuel Maire de La Garde renie ses engagements »

La taxe foncière augmente à La Garde. Les dessous d’une augmentation non justifiée.

QU’EST-CE QUE LA TAXE FONCIÈRE ?

C’est un impôt local au profit des collectivités territoriales telles que les communes ou les intercommunalités (TPM). Elle est composée de deux leviers qui permettent d’augmenter ou de diminuer son montant. 

Le revenu cadastral : il est égal à la valeur locative diminuée d’un abattement de 50 %. La valeur locative cadastrale correspond à un loyer annuel théorique que le propriétaire pourrait tirer du bien s’il était loué. Ce loyer est ensuite actualisé et revalorisé chaque année.

Le taux : il est voté chaque année par chaque autorité compétente. A La Garde, il s’agit du conseil municipal. Pour la métropole TPM, c’est le conseil métropolitain.

La taxe foncière comprend en outre des taxes spécifiques comme l’enlèvement des ordures ménagères, pour la plus connue d’entre elles, toutes basées sur le même revenu cadastral. 

Continuer la lecture de « La taxe foncière augmente à La Garde. Les dessous d’une augmentation non justifiée. »

Vivre à La Garde

Comme à son habitude dans le mensuel de La Garde, la majorité municipale a répondu directement à notre tribune de septembre, en violation des plus élémentaires règles démocratiques contrairement aux maires des communes voisines qui laissent leurs oppositions s’exprimer librement dans le mensuel.

Non seulement elle outrepasse ses droits mais elle répond à côté.

Il n’a jamais été question de remettre en cause le parc nature, qui avait d’ailleurs été initié par la municipalité Delplace dans les années 95 par l’achat de parcelles dans la zone, ni la création de la ZAP à laquelle nous avons adhéré.

Nos questions étaient simples et claires mais comme à son habitude M. Masson et son équipe ne répondent pas aux questions qui les dérangent.

Alors réessayons et espérons des réponses sincères.

A quand la replantation systématique des arbres disparus en centre-ville ?

A quand la végétalisation des places minérales et le recours à des revêtements routiers qui propagent moins la chaleur ?

Il y a-t-il une volonté municipale de réguler l’éclairage des enseignes des grandes surfaces de nos zones d’activités ?

A quand le développement des pistes cyclables et pas des bandes cyclables peintes à la va vite au mépris de la sécurité des cyclistes ?

L’été n’a-t-il pas été suffisamment chaud pour convaincre M. Masson qu’il est largement temps d’agir ?

Bonjour l’été !

Nous souhaitons tout d’abord envoyer nos encouragements les plus sincères à nos élèves et nos étudiants gardéens qui passent des épreuves de fin d’année. L’heure du repos approche mais il ne faut rien lâcher. Courage !

Nos pensées vont ensuite à nos entreprises et associations liées au secteur du tourisme qui devraient, nous l’espérons de tout cœur, avoir une saison normale cette année, sans restriction et sans panique. Pourvu que la météo nous soit favorable !

Enfin, un message d’optimisme pour l’ensemble de la population gardéenne. Pour celles et ceux qui auront la possibilité de prendre du temps pour souffler ou se ressourcer, profitez-en. Ces deux dernières années n’auront pas été de tout repos !

Quant à notre groupe, nous allons en profiter pour travailler sur de nouvelles manières de faire bouger la démocratie vue que la majorité n’y arrive pas seule depuis 2 ans. Nous avons fait le choix de l’union et nous en sommes très satisfaits quand on voit ce que devient la majorité métropolitaine brandie avec fierté par notre notre maire qui risque de se retrouver aussi dans l’opposition avec tous ces revirements !

Les élections présidentielles approchent

Dans quelques semaines, nous devrons choisir celui ou celle qui dirigera la France pour les 5 prochaines années, qui devra faire face aux défis qui nous attendent :

– Le maintien de la paix en Europe, menacée d’un grave conflit à ses portes entre la Russie et L’Ukraine.

– Une profonde réflexion sur notre système de santé  à bout de souffler (déserts médicaux, financement de l’hôpital public, revalorisation des personnels).

Continuer la lecture de « Les élections présidentielles approchent »